P r o j e t - P h i l i p p i n e s

2011

2010

2009

Accueil

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Un départ en douceur

4 juin 2011

Mon départ d'Iligan s'est fait d'abord en bateau jusqu'à Cébu. J'y suis resté 3 jours avec le Père Martin et Peter à la découverte du centre d'accueil de jeunes, Manong Boy et son épouse pour revoir ses ruches et déguster son miel, les volontaires Enfants du Mékong et LP4Y dans leur centre d'accueil et de formation des jeunes et Am-am pour une sortie au resto. Je me suis occupé de l'envoi des Pasalubong (souvenirs) par bateau (Balikbayan : c'est aussi très philippin de penser à la famille et envoyer un cadeau à chacun, sauf que ça pèse plus de 30kg, en plus de mon sac de voyage, même pas la peine de penser à la prendre dans l'avion). Cette boîte arrivera dans 1 mois au Havre...

J'ai ensuite quitté Cébu pour Manille où j'ai retrouvé Mama Liz à Santa Rosa pour partager notre passion de l'agriculture biologique et les plantes aromatiques et médicinales. Ayant accompagné de nombreux volontaires, Liz m'aide à relire mon expérience et préparer la transition. Son soutien m'a beaucoup touché. Je suis aussi chaleureusement accueilli par Bombom, Cora, Trishka, Yannick et Sam qui me conduisent à l'Ambassade de France et au bureau de l'immigration où je passe 2 jours pour estampiller mon nouveau passeport, déclarer mon départ des Philippines (la patience est de rigueur). Nous avons aussi partagé un repas avec Patrick's family ainsi que Emboy, Aying et Rey que j'avais invité. J'ai retrouvé Father Dan qui nous a offert une bonne pizza pour le départ. Et enfin la dernière journée et nuit se sont passées avec Jean-Marc, Laure, Thomas, Pauline, Marie, Pierre, Aurora ainsi que les jeunes et volontaires LP4Y de Paranaque... Pour prendre l'avion à 6h du matin de Manille. Ce départ progressif m'a permis de remercier et saluer la plupart des amis rencontrés au cours de ma mission. J'ai senti beaucoup de chaleur humaine autour de moi ces derniers temps. Merci à chacun pour votre présence et votre soutien.

Bye-bye and balik-balik

29 mai 2011

Je viens de finir ma dernière semaine à Iligan... l'envie de profiter de chacune des personnes rencontrées au cours de ces 2 ans est grande. Je vous laisse imaginer le planning de la semaine : cela doit représenter au moins 5 visites tous les jours!!! Bien entendu, comme le veut la tradition philippine, nous organisons une despedida : il s'agit d'une fête de départ. L'occasion de réunir tout le monde et l'occasion pour moi de leur dire MERCI!!! Mais les mots me manquent tant il y a à dire, me rappeler tous les moments passés avec eux, les étapes franchies, les difficultés et les joies. Avec l'aide des Spiritains, des volontaires de passage à ce moment-là, des étudiants français, nous organisons une messe en français, anglais, bisaya. C'est un moyen pour moi de remercier Dieu de nous avoir offert la chance de cheminer ensemble et d'avoir construit des ponts entre nous. J'ai été touché par la profondeur de cette cérémonie, les chants "Venez à la fête", "Comme lui" et "Evenou Shalom Alerem" m'ont ému. Et bien entendu la présence de la Communauté et des amis iliganons m'a impressionné. C'est presque 100 personnes réunies pour me remercier. J'ai reçu cette semaine de très beaux messages et des cadeaux (y compris pour le reste de ma famille en France) qui démontrent l'amour partagé et vécu aux Philippines. La profondeur de cette rencontre reste gravée en moi, elle m'a fait grandir et une partie de moi est dorénavant aux Philippines.
Je fais la promesse de revenir et répondre au "Balik-balik" qui signifie "reviens parmi nous, tu seras toujours le bienvenu".

Une nouvelle fois MERCI à la Communauté des Spiritains de m'avoir offert l'opportunité de vivre une expérience inoubliable de rencontre de soi et de l'Autre. MERCI à chacun d'entre vous, amis philippins de m'avoir ouvert vos bras et votre coeur. Je n'oublie pas votre accueil, votre générosité, votre patience, votre amour de la famille, vos sourires, votre attention, votre foi...
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15

culmination day et despedida à Digkilaan

25 mai 2011

Vendredi dernier, nous avons fêté la fin des classes d'été. Les jeunes ont organisé un programme exceptionnel animé par Janeth et Nephtali.
Comme chaque cérémonie officielle, il y a eu un message d'ouverture par Ate Mary-Jane, suivi par une prière chantée et dansée, suivi par l'hymne national philippin, l'hymne iliganon prônant la paix entre les visayas, maranaos (musulmans) et lumads (peuples indigènes).
Le directeur de l'école Sir Bernie nous a accueilli dans son école et a donné un message puissant de remerciement pour Enfants du Mékong mais aussi et surtout à rappeler l'importance de l'engagement des parents et enfants eux-mêmes, signe d'un désir et d'une volonté pour l'école et le village de Digkilaan de prendre en main son destin, condition indispensable de développement.
Ate Emily en tant que conseillère municipale, nous a aussi accueilli chaleureusement.
Angeli , devenue maintenant volontaire locale du programme de parrainage, a donné un message d'inspirations... en rappelant aussi que ce sont les jeunes aussi qui lui procurent de l'inspiration pour sa vie. Elle rêve avec eux de voir d'un bel avenir. Son message m'a touché, en imaginant le futur des jeunes, j'en ai eu les larmes aux yeux.
Les enfants ont aussi mimé leurs rêves en portant le costume du métier qu'ils désirent faire.
En guise de remerciement, ils ont joué une pièce de théatre dans laquelle Nephtali jouait mon rôle... très très touchant!
Ils ont aussi chanté : "Rêves d'un monde" et "Evenou Shalom Alerem"

Le chant "Rêve d'un monde" Paroles et musique Jean-Claude Gianadda

J’ai fais le …

Rêve d’un monde

Monde plus beau à faire ensemble

Rêve d’un monde

Monde Nouveau

1 – Changer nos cœurs, changer ensemble

Vivre meilleur et vivre ensemble

Chasser la peur, chasser ensemble

Changer nos cœurs toujours vivre meilleur pour un monde plus beau

2 – Payer de soi, payer ensemble

Risquer de soi, risquer ensemble

Chercher en soi, chercher ensemble

Payer de soi toujours risquer de soi pour un monde plus beau

3 – Aimer la vie, aimer ensemble

Créer la vie, créer ensemble

Donner la vie, donner ensemble

Aimer la vie toujours risquer la vie pour un monde plus beau

J'ai reçu de nombreux messages, cadeaux, sourires de leur part, les mamans avaient cuisiné le repas que nous avons partagé. La présence de Gaspard, Victor, Agathe, Chaye (avec qui les enfants ont construit une bibliothèque qui sera mise à leur disposition) a été une belle occasion de leur partager le bonheur et la richesse du parrainage.

Merci une nouvelle fois au Père Henri, Ate Emily, Ate Mary-Jane, Teacher Michael, Angeli, à Sir Bernie, les professeurs des écoles, les volontaires et salariés Enfants du Mékong, les parrains/marraines du programme, les parents et à tous Enfants du Mékong pour ces 2 années passées à vos côtés. Cette culmination day est le résultat de nos investissements, signe d'un avenir prometteur. Bravo et Good Luck !!!
1
2
3
4
5

Mga damgo ou les rêves des enfants

Comme chaque année, nous organisons pour les étudiants de notre programme de parrainage des classes d'été. Ces classes d'été durent 4 semaines et ont pour objectif de revoir les cours de l'année, en particulier là où les jeunes éprouvent des difficultés. Ainsi Ate Mary-Jane et Teacher Michael enseignent l'anglais, les maths et les sciences tous les matins du lundi au vendredi. L'après-midi nous organisons des activités éducatives et ludiques avec le soutien d'Angeli, toujours présente et disponible pour nous aider.

Le thème de cette année : "Les rêves". En effet, une des conditions pour réussir dans la vie est de savoir "rêver". Malheureusement, lorsque les conditions de vie sont difficiles, rêver n'est pas permis. Or nous sommes convaincus que si ces jeunes ont des rêves, qu'ils les expriment, qu'ils les clarifient et évaluent les moyens pour y parvenir, cela leur procure l'énergie pour avancer et réussir. C'est ainsi qu'avec l'aide d'Estelle (volontaire LP4Y qui accompagne les jeunes sourds d'Iligan), nous avons organisé des activités comme des mimes, des dessins, des échanges questions/réponses aidant les jeunes à exprimer leurs rêves professionnels.
C'est ainsi que dans 10 ou 15 ans, Jaymar nous aidera à construire nos logements sociaux en étant ingénieur dans le bâtiment, Lani réparera nos ordinateurs en tant qu'ingénieure informatique, Darlène prendra soin de nous à l'hôpital, Carmina nous accompagnera comme hôtesse de l'air, Jemuel et Ronald nous feront voyager sur leur bateau, Aloha et Rex assureront la sécurité...

Parmi ces activités, nous avions organisé :

- une visite de l'atelier de charpenterie de Uncle Lito, qui nous a partagé aussi l'importance des cursus scolaire,
- la pâtisserie d'Angeli et sa famille où les jeunes ont pu décorer leur cake, apprécier la bonne cuisine de la famille Echiverri,
- découvrir Gawad Kalinga qui a vocation à construire des maisons pour les plus nécessiteux dans une démarche de mieux vivre ensemble en rendant ces communautés autonomes...
- pour enfin finir par une ballade le long de la baie d'Iligan.

Ce fut une journée très agréable passée avec les enfants du Mékong, Ate Emily, Ate Mary-Jane, Teacher Michael et Angeli. Merci pour votre soutien dans la réalisation des rêves de nos jeunes et merci à Enfants du Mékong de nous donner les moyens d'y parvenir.


1


2
3
4
5


8
6
11
12
13
14
15
16

Service de pollinisation

10 mai 2011

En tant qu'association d'apiculteurs "ABEILLE", nous développons de nouvelles prestations. Nous connaissons des producteurs de mangues, de calamense (petits citrons verts), de dorian... intéressés au moment de la floraison d'avoir de nombreux insectes pollinisateurs. Aussi Jojo Boza, producteur de mangues, nous a sollicité pour bénéficier de nos abeilles. Sur une ferme de 7 ha de manguiers (situé en direction de Cagayan depuis Iligan) nous avons placé 3 ruches (comprenant chacune 10 cadres au minimum). Ces ruches ont été déplacés depuis notre rucher jusqu'à sa ferme dans la nuit du 30 avril. 8 jours plus tard, les manguiers étaient complètement pollinisés, davantage qu'à l'habitude. Jojo va même devoir supprimer quelques fruits au risque d'avoir un surpoids de production pouvant affaiblir ses arbres. C'est donc un succès, la satisfaction du producteur nous permet de développer davantage ce type de services. Notre professionalisme l'a aussi convaincu. D'autre part les 3 colonies ont profité d'un pollen/nectar de bonnes qualités, qualité dont bénéficiera notre miel. Je me réjouis de cette nouvelle étape franchie.



1
2
3

Divine Mercy

Le dimanche 1er mai, Allan, Racquel, Anton et Angeli m'ont invité à rejoindre la procession à El Salvador. C'est une municipalité qui se trouve à 10 km de Cagayan. A cet endroit sacré, sur la colline, face à la mer se trouve une statue géante du Christ. Chaque année le jour de la Miséricorde, une procession réunit des milliers de philippins. J'ai eu le plaisir d'y assister, de vivre une messe grandiose, réunissant au moins 30 prêtres de diverses nationalités, dans un lieu magnifique offrant à la fin de la célébration un levée de soleil dansant. C'était aussi le jour de la béatification du Pape Jean-Paul II. Une occasion unique pour contempler, prier et remercier le Seigneur pour la beauté du monde qu'il m'offre à découvrir.

Je ne suis pas prêt non plus d'oublier les bibingka (gâteaux de riz) achetés le long de la route, pastilan, ispokomo, grabeh ka lami !!! Merci Allan, Racquel, Anton et Angeli pour l'amitié que vous m'offrez à vivre et aussi pour les cours de bisaya.



1

2

3

4

Cagayan - Iligan en vélo

25 avril 2011

A l'occasion de la Semaine Sainte, pour le Vendredi Saint, une randonnée en vélo était organisée depuis Cagayan jusqu'à Iligan, soit plus de 80km. J'ai donc rejoins Tata, Conrad, Allan, Tom, Bombom, Patrick, Kimi, Nikkie... à 3h du matin afin de partir tôt pour Cagayan et démarrer notre randonnée vers 6h du matin!!! J'étais à la fois impatient de vivre cette expérience et en même temps appréhensif : cela fait plusieurs mois que je n'ai pas fait de vélo... et pourtant après les 10 premiers km, je me suis senti tellement en forme que j'ai parcouru les 80km d'une longueur, avec juste une pause de 5 minutes entre-deux histoire de reprendre quelques forces... je me suis surpris. J'étais aussi heureux de retrouver cette sensation de dépassement de soi. Cette randonnée s'est bien entendu terminée par un repas chez Allan et Mitos. Une superbe expérience sportive et conviviale.



1

2

Notre première récolte de miel

Nous avons récolté notre premier miel le dimanche 17 avril 2011. A cette occasion, nous avions invité Elsa Valensuela de Philexport (organisation de producteurs philippins soutenant notre projet), Gaspard et Victor (volontaires pour Enfants du Mékong Entreprendre avec qui nous travaillons sur la mise en place de notre "Entreprise Généreuse" dans laquelle les profits seront reversés au service des populations vivant à Pindugangan), Manong Boy notre conseiller technique et bien entendu tous les apiculteurs. Les conditions climatiques (la pluie ne cesse de tomber) ne nous a malheureusement pas permis de récolter un miel mâture. Mais dans un but de démonstration, nous avons pu apprécier la douceur de notre production.
C'est le résultat concret de notre investissement. La récolte a été suivi d'un repas et l'ambiance qui y régnait démontre la qualité et l'engagement du groupe pour la réussite de ce projet apicole.
J'avais réalisé aussi un diaporama retraçant l'histoire de l'apiculture à Iligan et la naissance de l'ABEILLE (signifiant : Association of BEekeepers in ILigan and Lanao, incorporatEd), avec les photos prises lors de nos premières réflexions (octobre 2009) jusqu'à aujourd'hui. Du chemin a été parcouru. Cette semaine nous démarrons aussi le service de pollinisation. Un agriculteur ayant ses manguiers en fleurs (7ha) désire polliniser ses arbres par la présence de 3 de nos colonies.

Par ailleurs, après plusieurs essais de greffage, une de nos reines a émergé et a effectué son vol pour revenir dans sa colonie et pondre ses premiers oeufs fertiles. Nous avons maintenant une nouvelle colonie.



1

2

3

Les sourds aussi sont diplômés

12 avril 2011

Pour l'école des sourds et muets, c'est aussi la fin de l'année scolaire. Avec l'aide de Life Project 4 Youth (qui soutient l'école et développe le projet Hear Us pour les aider à construire leur vie professionnelle), ainsi que Enfants du Mékong qui démarre un programme de parrainage avec eux; 4 d'entre-eux sont diplômés aujourd'hui.
J'ai été touché de partager cette matinée avec eux, j'ai fait la rencontre de leurs parents, ce qui m'a permis aussi de mieux comprendre leur situation familiale. Connaissant les difficultés qu'ils traversent en raison de leur handicap (rejet de la société, parfois même de leur famille...), cette remise de diplômes est un signe d'espoir, signe de leurs capacités à apprendre, grandir et trouver leur place dans la société. J'ai été ému aussi de voir les parents fiers de leur enfant, alors qu'ils sont souvent incompris, à l'écart et non reconnus en tant que personne.

Chaye, qui dirige l'école m'a demandé de leur partager un témoignage. Je les ai tout d'abord remercié de m'avoir invité, de me partager leur joie, d'être en communication avec moi alors que je ne connais pas le langage des signes. Ensuite, je leur ai dis la joie que j'ai d'être à leurs côtés, moi qui n'ai jamais été confronté à des sourds auparavant. A travers leur vie, en particulier aujourd'hui lors de la remise des diplômes, ils me démontrent qu'il est possible d'avoir des grands rêves et les voir se réaliser. Qui aurait cru un jour voir une école pour les sourds se monter à Iligan, qui aurait cru que cette école puisse redémarrer après le décès de son fondateur et 2 inondations; grâce au soutien du Père Henri, de bénévoles, puis 2 organisations françaises; qui aurait cru voir ces jeunes diplômés; qui aurait cru les voir démarrer une activité informatique ... ? Avec la foi, l'engagement, le courage... tout devient possible.


1
2
3

Fin de l'école

Le mois d'avril, c'est l'été qui commence aux Philippines. En effet la saison des pluies se termine et comme en France, quand c'est l'été, c'est aussi les vacances. Mais bien entendu avant cela, il y a la remise des diplômes. La remise des diplômes est le jour le plus important pour la plupart des enfants qui ont la chance d'aller à l'école. C'est pourquoi c'est une journée très officielle, avec des cérémonies, des discours, des danses... qui nécessitent de porter des vêtements très formels.
Cette année nous avons 4 élèves du programme de parrainage Enfants du Mékong de High School (correspond au collège en France) qui sont diplômés. Il s'agit de Sheryl (qui est Valedictorian = 1ère de sa classe), Carmina, Jemuel et Ronald (qui ont reçu tous les 3 les Honneurs). Je suis vraiment fiers d'eux.
Mais comme l'a dit Sheryl dans son discours, ce n'est que le début! En effet, ces 4 étudiants se préparent à rentrer au College (qui correspond à l'université en France, il n'y a pas de lycée aux Philippines). Ce qui signifie qu'ils quittent leur famille, le village et son école pour la ville, l'autonomie que requiert l'université et la vie en colocation. C'est un grand pas qu'ils franchissent pour leur développement personnel. C'est aussi une chance qu'ils ont, en effet parmi les 50 dîplomés de Digkilaan High School, seuls 10 iront à l'université.

  • Jemuel

Jemuel

  • Sheryl

Sheryl

  • Ronald

Ronald

  • Carmina

Carmina

  • Jaymar

Jaymar

  • Jinky

Jinky

  • Professeurs :

profs

Un très bel essaim d'abeilles

30 mars 2011

Dimanche dernier, je recevais la visite de Stéphane, ancien volontaire Enfants du Mékong, qui vit et travaille maintenant à Cébu. Intéressé par la mise en place d'un projet agricole, il souhaitait découvrir ce que nous faisions à Pindugangan. J'ai été ravi de l'accueillir...d'autant plus lorsqu'il me partage sa passion pour l'agriculture et l'apiculture. Ses parents étaient polyculteurs-éleveurs dans le bordelais, mais également viticulteurs bien entendu et apiculteurs!!! Et dimanche fut un jour exceptionnel : nous étions tranquillement en train de discuter, quand soudain, Stéphane se retourne et découvre un essaim d'abeilles perché sur une branche en face de notre rucher! Nous sommes impressionnés par la taille de l'essaim et surtout impatients d'agir pour le récupérer. C'est une chance que Stéphane soit présent, nous nous empressons de prendre le matériel : une ruche vide prête à recevoir l'essaim, nous aspergeons l'essaim d'eau sucrée afin de contenir l'essaim et après plusieurs tentatives, nous decidons de couper la branche et placer ce nouvel essaim dans la ruche. Nous voilà avec une nouvelle colonie. Encore une belle expérience apicole... l'intérêt pour l'apiculture ne cesse de s'accroître de semaine en semaine. Merci une nouvelle fois Stéphane pour ton aide.

La plantation de fleurs embellie considérablement notre ferme et deviendra une source de nectar et pollen pour nos abeilles. Merci Sharön pour les semences et merci à tous nos amis apiculteurs pour la plantation.

L'apiculture éveille les sens : j'ai eu le bonheur d'accueillir ce matin les enfants de Naldo. Je les ai invité à nous rejoindre pour l'inspection des colonies. Les yeux, les oreilles, le nez, les mains et même la bouche étaient grand ouverts pour découvrir et déguster l'or de Pindugangan!!! Un très beau partage.


6
7
8_Essein
9
10

La suite de la construction de l'école et de la clinique

25 mars 2011

La pluie n'arrête pas les travailleurs... en effet la construction de l'école et de la clinique progresse.
Cette semaine, le toit de la clinique a été posé. La semaine prochaine les 2 classes le seront aussi. A la fin de la journée, je prends le temps de discuter avec le chef d'équipe. Il est fier de me montrer le travail accompli.

4
5
6
7

Le monde des abeilles et sa littérature

13 mars 2011

Comme vous le découvrez au fil des mois, l'apiculture ouvre sur un monde incroyablement riche... y compris sur le plan culturel. Louis-Marie, volontaire Enfants du Mékong, coordinateur de notre programme de parrainage, de formation agronome et écrivain passionné (rien que cela...) m'a offert le poème de Victor Hugo : "Le manteau impérial". Je vous laisse découvrir ou redécouvrir ce qui se cache dans sa ruche.

Ruche


Le manteau impérial

O ! vous dont le travail est joie,

Vous qui n'avez pas d'autre proie

Que les parfums, souffles du ciel,

Vous qui fuyez quand vient décembre,

Vous qui dérobez aux fleurs l'ambre

Pour donner aux hommes le miel,


Chastes buveuses de rosée,

Qui, pareilles à l'épousée,

Visitez le lys du coteau,

Ô soeurs des corolles vermeilles,

Filles de la lumière, abeilles,

Envolez-vous de ce manteau !

Ruez-vous sur l'homme, guerrières !

Ô généreuses ouvrières,

Vous le devoir, vous la vertu,

Ailes d'or et flèches de flamme,

Tourbillonnez sur cet infâme!

Dites-lui: " Pour qui nous prends-tu ?

Maudit ! nous sommes les abeilles !

Des chalets ombragés de treilles

Notre ruche orne le fronton ;

Nous volons, dans l'azur écloses,

Sur la bouche ouverte des roses

Et sur les lèvres de Platon.

Ce qui sort de la fange y rentre.

Va trouver Tibère en son antre,

Et Charles neuf sur son balcon.

Va! sur ta pourpre il faut qu'on mette,

Non les abeilles de l'Hymette,

Mais l'essaim noir de Montfaucon ! "

Et percez-le toutes ensemble,

Faites honte au peuple qui tremble,

Aveuglez l'immonde trompeur,

Acharnez-vous sur lui, farouches,

Et qu'il soit chassé par les mouches

Puisque les hommes en ont peur !

Victor-Hugo

Louis-Marie, Agathe et Timothée, volontaire Enfants du Mékong intéressés par notre projet "apiculture" :

LouMa


Plus récemment, les amis de la DCC (venus me rendre visite en août dernier) m'ont offert un roman nommé :

"L'apiculteur", de Maxime Fermine, paru en 2000. C'est l'histoire d'un jeune nommé Aurélien Rochefer, qui part à la cherche de l'or onctueux des abeilles!!! Sa quête l'emmènera depuis sa Provence natale, où les abeilles buttinent les fleurs de lavande, à l'Abyssinie où se trouve la mystérieuse "Falaise aux abeilles". Pour qu'enfin il trouve sa voie et se lance dans son projet "Apipolis", "La Cité des Abeilles".

Je suis heureux de partager ces découvertes qui enrichissent notre projet au-delà des frontières. Je vous laisse aussi quelques photos, avec nos amis Angeli, Bambi, Sunny...venus nous aider à planter des fleurs pour améliorer l'environnement de nos ruches.

1
2
3

Agro-écologie et Souveraineté Alimentaire

11 mars 2011

Chers amis,



vous avez suivi nos activités liés à notre projet de ferme de démonstration en agriculture biologique au sein de la communauté des Spiritains. Aujourd'hui, je vous invite à lire cet article qui relate un rapport de l'ONU sur l'agro-écologie et sa capacité à répondre aux enjeux de la souveraineté alimentaire :

http://www.actu-environnement.com/ae/news/rapport-onu-agro-ecologie-rapporteur-alimentation-12110.php4

Ce rapport confirme l'intérêt de l'orientation que nous prenons dans le cadre de notre projet de développement : "apporter du savoir plus que des intrants". Nous sommes sur la bonne route...

Tagaytay

27 février 2011

Je reviens de quelques jours passés à Tagaytay au sud de Manille où j'ai été chaleureusement accueilli par Liz, Lyn et leur maman. Liz a une formation de chimiste, elle a travaillé de nombreuses années dans les plus grands groupes agro-alimentaires aux Etats-Unis, Singapour, Japon... Aujourd'hui elle se reconvertit et souhaite se rapprocher du monde agricole et paysan. Elle prône désormais une agriculture de proximité respectueuse de l'Homme et de son Environnement. Nous nous sommes rencontrés lors d'une formation sur l'agro-écologie que nous avons mené sur notre ferme. Elle m'a donc invité à visiter 2 fermes à Tagaytay : - Ilog Maria : il s'agit d'une ferme apicole, ils ont environ 100 ruches avec lesquelles ils produisent du miel, du pollen et de nombreux produits dérivés (savons, huiles de massage, pomades, bougies...). La visite de leur ferme, ouverte au public, a été l'occasion pour moi de découvrir ce à quoi pourrait ressembler notre propre projet à Iligan. J'ai déjà partagé cela avec notre groupe d'apiculteurs : ils sont enchantés. - Refreshers : il s'agit d'une entreprise qui produit des salades et des plantes aromatiques et médicinales biologiques. Ils sont aujourd'hui installés sur 8ha, travaillent avec 30 paysans, transforment une partie de leur production (thé, conditionnement, chips...) et commercialisent leur production en direct sur le site, dans leur restaurant et sur Manille. La fraîcheur de Tagaytay, la qualité des sols limoneux a facilité ce projet mais le propriétaire qui a démarré avec 1000m2 il y a 20 ans a su tiré profit des conditions naturelles et de l'intérêt des consommateurs pour des produits frais, biologiques et de proximité.

Ces 2 visites donnent beaucoup d'espoir et de perspectives aux projets développés sur notre ferme. Je suis revenu avec beaucoup de photos, de produits à déguster et de rêves à partager avec les iliganons!!!

Tagaytay est aussi un lieu exceptionnel en raison de sa situation en altitude, surplombant un cratère de volcan devenu un lac sur lequel quelques pics émergent et sont devenus des îles magnifiques.

Merci à Liz et sa famille pour leur accueil aussi chaleureux et spontané.

1

2

3

4

La construction de l'école progresse

14 février 2011

Les travaux de l'école maternelle avancent aujourd'hui à bon rythme, malgré un peu de retard en raison de la pluie et de la boue qui empêche les camions de décharger le remblais (sable, terre, cailloux) à proximité de la construction. Les ouvriers sont maintenant une quinzaine, la majorité d'entre-eux vivent à proximité. Originaire de Pindugangan leur participation au chantier est une opportunité de s'investir localement à un projet d'avenir. Les mamans commencent aussi à nous interroger pour savoir quand la première classe ouvrira, quelles activités seront organisées... nous sentons déjà l'engouement des familles.

1


2


3

Visites d'entreprises à Iligan

13 février 2011

logo Avec Enfants du Mékong, nous avons le soucis de préparer les étudiants parrainés à la vie professionnelle. Aussi, comme en 2010, nous avons proposé aux étudiants de dernière année d'université de tous les programmes de Mindanao (25 d'entre-eux) de passer un weekend à Iligan. Au programme :

1

  • L'appui à la rédaction du CV, de la lettre de motivation et la conduite des entretiens d'embauche. Cela s'est fait avec l'aide de l'université MSU-IIT qui a un office en charge de cette préparation. Les étudiants ont même eu l'occasion d'avoir un entretien individuel. Pour la plupart d'entre-eux c'était la première fois qu'ils passaient un entretien. Les "petits conseils" ont été appréciés.


  • La visite de "Mabuhay Vinil Corporation", entreprise de transformation chimique (à partir du sel) avec l'intervention de la directrice des ressources humaines ainsi que le chargé de mission pour la qualité, sécurité et environnement.


  • la visite de "Petronas", entreprise de production et distribution de gaz. Nous avons eu le privilège d'être reçus par le directeur général et son équipe. Les étudiants ont été touchés par le témoignage de 2 employées, l'une travaillant dans le marketing et l'autre dans le domaine de la qualité. Toutes 2 sont issues de milieu très modeste, mais avec de la détermination, de la confiance, la foi en Dieu elles sont parvenues à trouver un emploi, évoluer dans l'entreprise et s'épanouir. Ces témoignages ont fait échos aux rêves que poursuivent les étudiants. Ils ont été confortés dans le fait que la pauvreté n'est pas un fléau. Les intervenants leur ont souvent rappelés d'avoir confiance en eux et d'exprimer leurs qualités. Personnellement, j'ai été touché par l'importance de la présence de Dieu pour l'ensemble des intervenants que nous avons eu. Avec mon regard français, originaire d'une société sécularisée, dans toutes les entreprises que j'ai pu visité en Europe, jamais je n'ai entendu parlé de Dieu. Ici aux Philippines, la religion est présente partout, pas seulement dans les églises mais aussi sur le lieu de travail.


  • La visite de "Maria-Cristina Waterfalls", entreprise de production d'énergie hydro-électrique. 80% de l'énergie électrique de Mindanao serait fournie par cette entreprise. Une cascade exceptionnelle qui fait la notoriété d'Iligan.


  • le témoignage de Mickaël, ancien étudiant parrainé par Enfants du Mékong sur notre programme d'Iligan. Originaire de Digkilaan, aîné de 9 enfants, un papa alcoolique, une maman vendeuse de bananes, Mickaël a grandi dans une petite maison en bamboo de quelques m2. Conscient de l'importance de l'école, aidé par les Spiritains, Mickaël s'est battu pour démarrer l'université. En 2007, il a été adopté dans le programme Enfants du Mékong, lui permettant ainsi de finir ses études à MSU-IIT. Aujourd'hui il est professeur des écoles dans un village de montagne. Il a acheté sa moto pour aller à l'école, construit une maison pour sa famille et aide déjà ses frères et soeurs pour poursuvire l'école. Avec la reconnaissance obtenue, Il donne beaucoup d'espoir à tous les enfants de Digkilaan et encourage aussi l'éducation. Son témoignage nous a beaucoup ému, et donne aussi confiance.


4

Les étudiants ont vécu ces 3 jours dans notre maison de formation. L'ambiance était bonne, à la fois instructive, détendue et également spirituelle. Le Père Henri avait préparé une veillée et un temps de prière sur le sens que l'on donne à sa vie en relisant son passé, en vivant le présent et en se projettant.

5

Bref, une nouvelle fois un succès que les étudiants ne sont pas prêts d'oublier (c'est une chance unique pour eux, aucune école/programme ne propose ce genre de formation). Merci au Père Henri, à Louis-Marie (coordinateur des programmes Enfants du Mékong à Mindanao) et aux responsables de programmes.

23

L'élevage de nos reines : une condition de durabilité de notre projet apicole

9 février 2011


Le projet apicole se développe et devient de plus en plus autonome sur le plan du fonctionnement. Nous sommes désormais un groupe de 14 apiculteurs, soit 30 colonies d'abeilles répartis sur 2 principaux sites (Pindagangan et Digkilaan). La richesse du groupe réside dans sa diversité, avec entre autre :

- Uncle Lito en tant que investisseur. C'est avec son investissement, que Philexport (organisation non gouvernementale de producteurs philippins) vient en aide pour le développement de notre projet. Mais aussi en tant que menuisier. C'est lui qui s'occupe de la construction de nos ruches.

- Marc de Piolenc, qui apporte son expertise technique (apiculteur 8 ans aux Etats-Unis). Il travaille aujourd'hui à l'utilisation d'huiles essentielles de thym pour lutter contre le varroa.

- Tom O'Brien, missionnaire américain ayant mis en place une activité de production de thés organiques avec des villageois de Digkilaan.

- Angeli, aujourd'hui la secrétaire de notre groupe mais qui a aussi des compétences culinaires et qui imagine déjà des recettes originales avec les produits de nos ruches.

- Bambi et Sonny, tous les 2 vétérinaires, soucieux de la préservation de notre environnement et bien entendu intéressé par la biologie, le cycle de vie de l'abeille et des colonies.

- Gary s'investit déjà sur la mise en place d'une marque, d'un label...

- Erma, comptable de métier, prendra en charge le suivi financier du projet.

- bien entendu Leonardo et Jinnis qui s'occupent du suivi quotidien des colonies, de leur entretien, de la manipulation technique. Je me réjouis d'ailleurs de les voir maintenant expliquer le fonctionnement des abeilles aux visiteurs que nous recevons.

- Anton, Jerese, Gilbert, Abelardo qui nous accompagne aussi dans cette aventure.

Tout cela est aussi accompagné par Roberto Boy Flores, venu de Cébu, notre formateur.

groupe1


Et cette semaine, un grand pas a été franchi : il nous a appris à élever nos propres reines. En effet pour multiplier nos colonies, il est nécessaire d'obtenir des reines à partir desquelles nous démarrons de nouvelles colonies. Nous utilisons la méthode de "grafting" : il s'agit de prendre à partir d'une colonie actuelle, des larves d'1 jour. Cela nécessite une manipulation délicate et beaucoup de dextérité. Nous allons isolé cette larve et la placer dans une ruche qui ne contient pas de reine, uniquement des "abeilles nourricières". Privé de leur reine, les "abeilles nourricières" vont nourrir la larve d'1 jour avec de la gelée royale qui constitue la nourriture nécessaire à l'élevage de la reine. L'apparation de la reine du stade oeuf au stade adulte prend 16 jours. Passé ce lapse de temps, c'est ainsi que nous obtiendrons nos nouvelles reines et développerons nos colonies. Si cela vous intéresse, je tâcherai de vous expliquer plus en détail les techniques/méthodes utilisées.

cadre_1


grafting


grafting2


grafting3


Harding


Diplomes


L'appui de PVDD

25 janvier 2011

Le développement de nos activités agricoles (en particulier notre poulailler) s'est fait en partenariat avec l'organisation PVDD, Pour un Vrai Développement Durable. Pour la nouvelle année, l'équipe PVDD nous envoie ses voeux en partageant leurs actions principalement en République Démocratique du Congo, aux Philippines et en France. Je vous invite à découvrir le site internet : www.pvdd.asso.fr.

Bonne lecture et merci à PVDD pour leur engagement à nos côtés

Une école maternelle et une clinique pour le village de Pindugangan

22 janvier 2011

Je vous avais parlé du manque de soins médicaux de base pour les familles vivant à Pindugangan. Par ailleurs, l'école maternelle fait aussi défaut, hors la scolarisation des enfants les plus jeunes (de 3 à 6 ans) est très important en terme de développement personnel et de groupe. C'est ainsi que depuis 2008, les Spiritains avec l'aide d'Enfants du Mékong se sont investis sur cet enjeu de santé et d'éducation. Grâce au soutien financier de donateurs, c'est le cas par exemple de Loïc et Emilie, Céline ... (venus personnellement prendre part au projet sur place) nous avons démarré cette semaine les travaux.
La tradition veut qu'au levée du soleil, l'on consacre une chèvre et que son sang soit versé sur les premières fondations. Ce sacrifice apportera la chance et la réussite du projet. C'est une tradition que notre constructeur nous a demandé pour respecter les pratiques ancestrales. Jusqu'à aujourd'hui aucune de ses constructions ne s'est effondré! Après ce rituel, toute la communauté s'est réunie pour bénir le démarrage des travaux et la future construction.

ChantierBenediction


ChantierGroupe


CHevre

- page 1 de 4